You are currently viewing Sucer son pouce – pourquoi et comment le désapprendre ?

Sucer son pouce – pourquoi et comment le désapprendre ?

Sucer son pouce, ce que beaucoup de parents veulent éviter avec leur fils ou leur fille. La succion du pouce a beaucoup de connotations négatives ; c’est mauvais pour les dents, c’est difficile à désapprendre, il vaut mieux utiliser une tétine,… mais est-ce que la succion du pouce est vraiment une mauvaise chose ? Dans cet article, j’aimerais parler des avantages (hein ? Avantages ?) de la succion du pouce, discuter des plus grandes (fausses) idées reçues concernant la succion du pouce et donner des conseils aux suceurs de pouce de plus de 3 ans pour désapprendre ce geste.

Le besoin de succion

Tout d’abord, il est important de comprendre pourquoi un bébé suce son pouce. De nombreux bébés commencent à sucer leur pouce lorsqu’ils sont encore dans le ventre de leur mère ! La succion est un besoin fondamental des jeunes bébés et répond à différents besoins : réconfort, quand ils ont faim, quand ils s’ennuient, quand ils ne se sentent pas bien, etc. Il est donc tout à fait normal qu’un jeune bébé commence à chercher ses mains ou ses pouces quand il veut satisfaire ce besoin. Cependant, de nombreux parents offrent à leur bébé une tétine comme alternative à leurs mains, qui fonctionne également très bien. Vers l’âge de 3 mois, le besoin naturel de sucer du bébé va diminuer et deviendra de plus en plus un besoin de réconfort. La succion devient une habitude et les tétines peuvent devenir une nuisance à ce moment-là. Elle continue à tomber de leur bouche et, en tant que parent, vous devez continuer à la leur rendre, même la nuit. À ce stade, je recommande de retirer la tétine et d’apprendre au bébé à dormir sans. Je vous recommande de le faire entre 4 et 7 mois, après quoi vous pourrez apprendre à votre bébé à utiliser sa tétine de façon autonome si vous souhaitez la garder.

Mais que faire si le bébé s’avère être un suceur de pouce ?

Ce n’est pas parce que vous enlevez la tétine, que votre bébé deviendra automatiquement un suceur de pouce. J’ai travaillé avec des centaines de parents qui ont arrêté la tétine et je ne me souviens pas qu’un seul d’entre eux soit devenu un suceur de pouce pour autant. Mais c’est tout à fait possible. Pourquoi ? Si le bébé obtient encore beaucoup de réconfort de ses mains, il est possible que le pouce devienne une alternative à la tétine. Est-ce une si mauvaise chose ? Votre bébé peut parfaitement se contrôler/réconforter avec ses mains ce qui veut dire que son sommeil et le vôtre ne seront plus perturbés par une tétine qui tombe de sa bouche. Super, non ? Parfois, on me demande ce que l’on peut faire pour que bébé arrête de sucer son pouce. En général, je réponds que ce sont des soucis pour plus tard et qu’il ne faut pas désapprendre le pouce. Si cela vous fait peur, vous pouvez essayer de coudre les manches du pyjama, laisser votre bébé dormir avec des mitaines et retirer sa main de sa bouche lorsqu’il suce son pouce . Mais au début, je vous conseille de ne pas vous en inquiéter car votre bébé peut se réconforter maintenant, ce qui est une excellente chose !

Mon enfant va-t-il un jour le désapprendre ?

Bien sûr ! Il est faux de croire que l’on ne peut pas désapprendre le pouce. Les histoires d’enfants qui sucent leur pouce jusqu’à l’âge de 12 ans ou beaucoup plus tard, sont des exceptions. Des recherches ont même démontré que 90 % des enfants arrêteront de sucer leur pouce avant leur premier anniversaire. Comme le besoin naturel de sucer disparaît et que l’enfant peut explorer de plus en plus, l’intérêt de sucer le pouce diminue automatiquement. Sur l’ensemble des enfants qui continuent à sucer leur pouce après leur premier anniversaire, moins de 9 % le feront après l’âge de 5 ans. Les chances que votre enfant continue à sucer son pouce jusqu’à l’adolescence sont très faibles. De plus, à un certain moment, il y aura une pression sociale de l’extérieur lorsqu’il sera le seul de la classe à continuer à sucer son pouce, par exemple.

Et les dents ?

Tout comme l’utilisation d’une tétine, le pouce n’est pas bon pour les dents. Cela peut entraîner une morsure excessive, ainsi qu’une mauvaise position des dents supérieures. Toutefois, tant qu’il s’agit encore de dents de lait et que votre enfant ne suce pas son pouce toute la journée, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Lorsque le suçage de pouce s’arrête à l’âge de 4 ans, les dents se corrigent d’elles-mêmes. Dans le pire des cas, votre enfant devra porter un appareil dentaire plus tard, mais il y a de fortes chances que ce soit le cas, non ? Quand j’étais adolescente, tout le monde portait un appareil dentaire! Je voudrais également souligner qu’au moment où nous avons retiré la tétine de notre fille de 3 ans, ses dents supérieures étaient très avancées et elle avait une morsure excessive. 3 mois plus tard, tout s’était complètement corrigé !

Comment mon enfant peut-il le désapprendre ?

Il est vrai qu’il faudra plus de temps pour se débarrasser du pouce que de se débarrasser d’une tétine puisque vous pouvez simplement jeter celle-ci (lire l’article du blog sur la suppression d’une tétine ici). Mais avec un bon plan d’action, votre petit cessera également de sucer son pouce. Une étape importante ! Votre enfant a-t-il plus de 3 ans ? Suivez le plan par étapes ci-dessous.

  • Étape 1 : Observation. Commencez par observer votre enfant et déterminez quand et pourquoi il suce son pouce: par ennui ? Quand il traverse un moment difficile ? En regardant la télévision ? Quand il dort ?
  • Étape 2 : Alternatives. Une fois que vous savez quand il suce son pouce : réconfort, comme moyen de dormir ou par habitude ou parce qu’il s’ennuie, vous pouvez commencer à proposer des alternatives. Par exemple, si votre enfant regarde toujours la télévision en suçant son pouce, vous pouvez commencer par lui proposer un goûter à cette heure-là. Le pouce est-il utilisé pour le réconfort ? Si c’est le cas, essayez de réconforter votre enfant, de sécher ses larmes et de le faire penser à autre chose, par exemple en commençant un nouveau jeu. L’idée est de rompre cette habitude d’utiliser son pouce à chaque fois. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais toutes les habitudes peuvent être brisées.
  • Étape 3 : Travaillez avec un tableau de récompense. Expliquez à votre enfant pourquoi le pouce doit être une chose du passé (ce n’est pas bon pour les dents, le pouce c’est pour les bébés – maintenant un grand garçon/une grande fille, peut-être que le dentiste le dit, etc.) et stimulez votre enfant de manière positive avec un tableau de récompense. Favorisez les récompenses instantanées – n’a-t-il pas sucé son pouce en regardant la télévision ? Bravo, tiens un M&M’s ! Cette étape peut être combinée avec l’étape 2 ou commencée un peu plus tard, vous pouvez ainsi sentir ce qui fonctionne le mieux pour votre enfant.

Que faire si mon enfant suce son pouce principalement la nuit ?

Si votre enfant ne suce son pouce que pour s’endormir, il est important de lui proposer une alternative. Pour s’endormir, un nouveau doudou pourrait être utile, ainsi qu’un tableau de récompense. Un nouvel autocollant à chaque fois que votre enfant s’endort sans le pouce ! Vous devrez garder un œil sur cette situation via un babyphone. Pendant la nuit, votre enfant utilisera naturellement son pouce de manière plus automatique. Il peut être utile de mettre un joli pansement autour du pouce, un bandage ou même un petit gant en hiver. Comme le pouce a un « goût » différent, il sera plus facile de briser cette habitude.

Ça ne fonctionne pas ?!

Il est important d’être patient, une habitude que votre enfant a depuis des années ne peut pas être changée du jour au lendemain. Soyez patient et positif. Essayez de ne pas tomber dans le piège qui consiste à en faire un véritable combat. Votre enfant pourrait délibérément commencer à sucer son pouce davantage parce qu’il ne veut pas coopérer. Essayez donc d’encourager votre enfant de manière positive et de le faire participer. Faites-en une étape amusante à franchir ensemble !

Alors? Déjà un peu plus rassuré après la lecture de cet article de blog?  Peut-être avez-vous vous-même de bons conseils que vous aimeriez partager avec d’autres parents ? Faites-le nous savoir ci-dessous !

Bises,
Nathalie

Laisser un commentaire