You are currently viewing La première fois à l’école !

La première fois à l’école !

En Belgique, les tout-petits sont déjà autorisés à commencer l’école dés l’âge de 2,5 ans, après des vacances scolaires, en première à l’école maternelle ou dans une classe d’accueil. Cela signifie que peu après les vacances de printemps ou les vacances de Pâques, beaucoup de bambins iront à l’école pour la première fois. Ils font littéralement la transition entre les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire. Une étape importante pour l’enfant et les parents !

Certains parents choisissent d’envoyer leur enfant à l’école à mi-temps au début, mais pour de nombreux parents qui travaillent à temps plein, ce n’est pas une option. Avant, l’enfant allait à la crèche, maintenant il ira à l’école à plein temps. Un endroit où il devra être beaucoup plus indépendant et où il y aura généralement plus d’enfants dans la même classe qu’à la crèche. Pour les enfants qui sont habitués à une petite crèche ou à une gardienne, c’est un grand pas. Il existe également de grandes différences entre les écoles quant à savoir si elles travaillent avec une classe d’accueil ou si elles commencent immédiatement avec la première maternelle. La différence réside principalement dans le fait de pouvoir ou non faire une sieste l’après-midi. Pour certaines écoles, cela n’est pas possible, il est donc préférable de préparer votre enfant à cette éventualité. Si votre enfant fait encore une grosse sieste d’une heure et demie ou plus chaque jour, je vous conseille de le préparer à une sieste plus courte avant qu’il ne commence l’école. Vous trouverez ci-dessous quelques explications. En tant que coach du sommeil, je reçois beaucoup de questions à ce sujet à chaque rentrée scolaire.

Pas de possibilité de sieste

Si votre enfant commence dans une classe où il n’a pas la possibilité de faire une sieste à midi, je vous recommande de raccourcir sa sieste de 15 minutes tous les deux jours jusqu’à ce qu’il ne lui reste que 30 minutes. En même temps, avancez l’heure du coucher pour que votre enfant ait toujours la même quantité de sommeil par 24 heures.  S’il est possible de récupérer votre enfant le mercredi après-midi et de lui faire faire la sieste à la maison ou chez les grands-parents, c’est préférable. Vous pouvez également laisser votre enfant dormir le week-end. Là aussi, je recommande de ne pas dépasser 30 minutes et de privilégier une heure de coucher plus précoce afin que votre enfant s’habitue vraiment à dormir moins pendant la journée et soit ainsi moins épuisé pendant la semaine. Si votre enfant est vraiment fatigué, vous pouvez bien sûr lui proposer une sieste plus longue de temps en temps. Préparez-vous également à ce que, s’il ne peut plus faire de sieste à l’école, les premiers jours d’école soient très fatigants. Veillez donc à prendre suffisamment de temps pour travailler sur ce point.

Par exemple:
Routine normale: 7h: Réveil, 12h: Sieste de 1,5h, 19h: Au lit
Jour 1&2: Sieste de 1h15min, 18h50 au lit
Jour 3&4: Sieste de 1h, 18h40 au lit
Jour 5&6: Sieste de 45min, 18h30 au lit
Jour 7& suivants: Sieste de 30 min, 18h30 au lit ou plus tôt

Vous pouvez également le faire plus lentement, selon ce qui convient le mieux à votre situation.

Possibilité de faire une sieste

Si votre enfant commence dans une classe où il est possible de faire une sieste, il suffit de demander combien de temps cette sieste peut durer. En général, ils ont une heure pour dormir. Si c’est le cas, je recommanderais que la sieste de midi ne dure pas plus de 1h15min les jours où il dort à la maison, afin que votre enfant puisse s’habituer à des siestes plus courtes. Vous pouvez ensuite utiliser le même horaire que ci-dessus, mais vous arrêter à des siestes de 1h15min. S’il n’a la possibilité de dormir que 30 minutes, prévoyez une sieste de 45 minutes maximum l’après-midi à la maison, et ainsi de suite.

Vous pensez peut-être « pourquoi mon enfant ne peut-il pas dormir autant qu’il le souhaite les jours où il est à la maison » ? Le problème est que votre enfant aura du mal à s’habituer à dormir moins pendant la journée et qu’il continuera à être épuisé. Si votre petit va très bien et n’est pas gêné par la fatigue, vous pouvez bien sûr essayer de le laisser faire le plein d’énergie le week-end, mais je vous conseille tout de même de voir comment il se porte pendant la semaine. Chaque enfant est également prêt à abandonner les siestes à un âge différent. Certains trouveront cette transition forcée vers des siestes plus courtes ou sans sieste très difficile, d’autres ne seront pas du tout affectés.

Évitez de faire une sieste en fin d’après-midi

Il peut arriver, au cours des premièr(e)s semaines/mois, que votre enfant s’endorme dans la voiture sur le chemin du retour. Cependant, essayez d’éviter cela. Une sieste très tardive dans l’après-midi compromettra l’heure du coucher et c’est le sommeil nocturne qui est le plus réparateur et dont votre enfant a vraiment besoin. Ce n’est pas toujours évident et il se peut que votre enfant s’endorme malgré vos efforts pour le maintenir éveillé. Dans ce cas, je recommande de le réveiller dès que vous rentrez à la maison. N’hésitez pas à mettre votre enfant au lit à 18 heures si vous constatez qu’il est épuisé, vous lui rendrez service. Cela ne le fera pas se réveiller plus tôt, mais cela l’aidera à rattraper son retard.

Régression du sommeil

Une rechute des nuits les premières semaines d’école est possible, votre enfant a beaucoup de nouvelles impressions pendant la journée et est beaucoup plus fatigué, ce qui peut provoquer une régression du sommeil. Le fait de se coucher à l’heure pour que votre enfant dorme suffisamment et de rester cohérent le soir vous aidera à surmonter rapidement ce problème. Le comportement de votre enfant en matière de sommeil vous laisse-t-il perplexe ? Alors mon guide du sommeil pour les tout-petits (bientôt disponible!) ou un trajet personnalisé avec  un plan personnel et des conseils quotidiens pourrait être intéressant.

Je vous souhaite une bonne rentrée des classes !

Bises,
Nathalie

Laisser un commentaire