You are currently viewing Quand est-il temps d’utiliser une veilleuse ?

Quand est-il temps d’utiliser une veilleuse ?

En tant que coach du sommeil, on me demande régulièrement quand il est temps d’utiliser une veilleuse. De nombreux parents commencent à utiliser une veilleuse dès le premier jour pour que leur bébé n’ait pas peur de l’obscurité. Cependant, les bébés n’ont pas peur du noir. Pour avoir peur du noir, l’imagination doit être développée et cela ne se produit qu’à l’âge de 2,5 à 3 ans, c’est-à-dire chez les tout-petits. Les bébés ont toujours été dans un espace sombre avant leur naissance (dans le ventre de maman :-)) et n’ont donc pas peur du noir. Par ailleurs, votre bébé peut-il dormir avec une veilleuse pour votre confort (par exemple pour se nourrir) ? Je vous le déconseille. La production de mélatonine, l’hormone du sommeil, n’est possible que dans une pièce sombre. Ainsi, pour une meilleure nuit de sommeil et de meilleures siestes, votre bébé dormira mieux dans un espace sombre.

Qu’en est-il des tétées/biberons de nuit, etc.

Lorsque vous le nourrissez la nuit ou que vous changez les couches, une veilleuse peut bien sûr s’avérer utile. Ce n’est pas un problème du tout ! Essayez d’utiliser une lumière douce pour que votre bébé (et vous) ne se réveille pas trop et éteignez-la lorsque vous l’avez recouché. Vous et votre bébé vous endormirez plus facilement si vous utilisez uniquement une veilleuse douce.

Mon bébé ne devrait-il pas apprendre à dormir avec de la lumière ?

C’est une question posée régulièrement par de parents dont le bébé va aller à la crèche et devra dormir dans un environnement lumineux. La question se pose alors de savoir s’il ne serait pas préférable que le bébé dorme également à la maison dans un environnement lumineux. Mon conseil est de toujours offrir à votre bébé un environnement de sommeil optimal à la maison, même si cet environnement diffère de celui de la crèche. Si votre bébé va parfois chez ses grands-parents, je vous conseille de lui offrir le meilleur environnement de sommeil possible, c’est-à-dire un environnement calme et sombre. Je tiens à ajouter que cela ne s’applique pas aux bébés de moins de 6 à 8 semaines. Ce n’est qu’à cet âge que les bébés apprennent la différence entre le jour et la nuit et sont donc les mieux placés pour dormir dans un environnement lumineux pendant la journée. Une fois l’âge de 6 à 8 semaines passé, vous pouvez commencer à pratiquer les siestes dans une pièce sombre, mais elles ne deviennent vraiment importantes qu’à partir de 3 à 4 mois, lorsque le bébé devient plus éveillé.

Et si votre tout-petit ou votre bambin veut dormir avec une veilleuse ?

Dans ce cas, vous pouvez certainement en introduire une, mais veillez à ce qu’elle ne diffuse pas trop de lumière. Préférez les lampes qui diffusent une lueur rouge ou orange plutôt que les veilleuses blanches ou bleues, car c’est la couleur rouge/orange qui perturbe le moins la production de mélatonine. Pam le Pingouin, que vous pouvez laisser rouge pendant la nuit, en est un bon exemple. De plus, celui-ci fait également office de réveil pour l’heure du coucher, ce qui vous permet de commencer la journée à la même heure chaque jour avec votre enfant (vous pouvez en savoir plus sur les réveils pour l’entraînement au sommeil dans cet article de blog). Une autre veilleuse pratique est Gina la giraffe de Zazu, une petite veilleuse qui peut également être utilisée comme une lampe torche. Il existe également de nombreuses veilleuses sur le marché, mais veillez à prendre en compte l’intensité de la source lumineuse. Il est possible que votre enfant dorme parfaitement avec une veilleuse normale, mais si vous remarquez que, malgré de bonnes nuits, votre enfant est régulièrement très fatigué, cela peut être dû à une veilleuse trop lumineuse. De nombreux tout-petits aiment aussi dormir avec la porte entrouverte, auquel cas vous pouvez travailler avec un éclairage indirect dans la chambre de nuit par exemple au lieu d’une veilleuse.

Et si mon enfant en veut plus ?

J’ai parfois entendu ou lu des histoires d’enfants qui voulaient laisser la grande lumière de la chambre allumée la nuit. Essayez de ne pas vous laisser faire ; en tant que parent, vous avez toujours le dernier mot dans ce domaine. Proposez une solution de rechange, comme une veilleuse, mais dites clairement qu’il n’est pas question de dormir avec la grande lumière allumée. Sinon, le sommeil sera de moins bonne qualité, ce qui peut rapidement conduire à un enfant trop fatigué.

Bonne chance!

Bises,
Nathalie

Laisser un commentaire