Pour ou contre les tétées/biberons de rêve ?

Que sont des tétées ou biberons de rêve? Explication d'un coach du sommeil

Je ne suis plus une partisane des tétées/biberons de rêve ou autrement dit : une tétée/un biberon pendant que bébé est endormi. Cependant, lorsque j’ai commencé comme coach du sommeil, je l’ai recommandé. Au fil de mon expérience, cependant, j’ai remarqué que je suggérais de moins en moins souvent les tétées/biberons de rêve, jusqu’à ce que je ne les suggère plus pendant mes parcours personnalisés. Pourquoi? Je vous l’explique volontiers dans cet article de blog.

Tétée/biberon de rêve?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un(e) tétée/biberon de rêve ? Dans ce cas, vous sortez votre bébé endormi de son berceau avant d’allez vous-même dormir (généralement vers 22 ou 23 heures) et vous lui offrez le sein ou un biberon alors qu’il est à moitié endormi. Le réflexe de succion du bébé l’amène généralement à boire instinctivement et, de cette façon, une tétée/biberon est donné(e) dans l’espoir que bébé ne se réveille qu’une seule fois, ou pas du tout, pour un(e) tétée/biberon le reste de la nuit.

Quand commencer/arrêter ?

La tétée/le biberon de rêve peut commencer vers l’âge de 3 mois, parfois plus tôt. Il est préférable d’arrêter après l’âge de 6 mois, car à ce moment-là, nous voulons seulement encourager les tétées/biberons à la demande et proposer cela après cet âge peut être contre-productif et entraîner des réveils nocturnes.

Alors pourquoi ne plus en être une partisane?

La raison pour laquelle je ne suis plus en faveur des tétées/biberons de rêve en particulier est que j’ai remarqué que les jeunes bébés se réveillaient toujours pour une tétée/un biberon 1 à 2 heures après avoir eu leur tétée/biberon de rêve. Comme ils venaient juste d’avoir un(e) tétée/biberon et que je recommande d’espacer les tétées/biberons nocturnes sur 3-4 heures, les parents devaient réconforter leur bébé pour qu’il se rendorme, ce qui n’était pas toujours facile (nous parlons ici de bébés de +4 mois, car les bébés de nos parcours personnalisés ont toujours au moins 4 mois). Mais alors pourquoi ces bébés étaient-ils difficiles à réconforter sans tétée/biberon, alors qu’ils venaient d’avoir une tétée/un biberon de rêve?

La tétée/biberon n’a pas été enregistré

À mon avis, la raison est la suivante : ils n’ont pas complètement enregistré cette alimentation! Tout comme vous et moi pouvons manger un paquet entier de chips avant un film passionnant sans vraiment nous en rendre compte, le bébé ne se rend pas compte qu’il vient d’avoir un(e) autre tétée/biberon car il l’a bu (à moitié) endormi. Maintenant, je travaille avec des tétées/biberons à la demande pendant les parcours personnalisés; la première fois que le bébé se réveillera après 22/23 heures, il recevra une tétée/un biberon, complètement à la demande. Parfois le bébé dort jusqu’au matin, parfois non, cela dépend bien sûr de l’âge et de la phase du parcours. Mais le bébé est satisfait d’avoir été nourri et se rendort beaucoup plus facilement parce qu’il vient de manger à sa faim.

Mais si elles fonctionnent?

Avez-vous essayé une tétée/un biberon de rêve pour votre bébé et cela a très bien fonctionné ? Alors, continuez 😉 Si votre bébé se comporte bien lors d’une tétée/un biberon de rêve, alors vous n’avez certainement pas besoin d’ajuster quoi que ce soit. Certains parents sont très satisfaits des tétées/biberons de rêve : le bébé boit bien et dort ensuite jusqu’au matin. Bien sûr, vous ne pouvez le savoir qu’après l’avoir essayé plusieurs fois. Si vous souhaitez essayer, je vous recommande de le faire vers l’âge de 3 à 4 mois pendant quelques nuits, puis d’évaluer si cela vous convient à vous et à bébé, ou pas.

Souhaiteriez-vous recevoir d’autres conseils sur les tétées/biberons nocturnes? Alors consultez sans plus tarder nos guides du sommeil qui vous aideront à apprendre à votre bébé à faire ses nuits quand il sera prêt!

Bises,
Nathalie

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.